Accueil > Pêche à vue > Sur le chemin du retour

Sur le chemin du retour

Crabe Savage Gear 3d Manic

Malgré les vacances depuis quelques jours, le moral et la confiance n’est pas au beau fixe. J’enchaîne les sorties sans rien voir ou presque. Pourtant les quelques poissons que j’ai sorti la semaine dernière me faisait espérer le contraire.

Je contacte Alain pour voir si de son coté c’est mieux. Rien non plus mais vient quand même qu’il me dit, j’ai un coin à te montrer où j’ai vu du jolis ya pas longtemps … sans résultat malheureusement ce jour ci.

Pffff, j’vais bien finir par les trouver. Je prospecte ailleurs, prend mon kayak pour peigner les posts plus rapidement un à un. Prometteur mais ça veut pas.

Je propose à Jean Charles de faire une sortie ensemble, bah ouais autant les chercher à deux, c’est plus motivant … pas mieux, l’après midi passe sans un poisson de vu, alors que les échos en mer sont plutôt bon !
J’suis rincé. JC, lui, est encore frais. Il a déjà prévu son plan B. Le niveau d’eau et le coef est bon, il va s’arrêter sur le retour dans un coin qu’il connaît bien, et bingo, du bars en activité et un beau poisson de piqué.

La tentation est trop grande, on se revoit le lendemain pour confirmer tout ça. Le bar est bien là, tatillons mais ça fait plaisir à voir. Chacun est bien occupé à « chasser » mais ça veut toujours pas. Le courant est maintenant bien inversé, le temps est compté pour espérer en toucher un.

Sur le chemin du retour, on contemple une belle bordure léchée par le jus poussant, si seulement … on a pas fini notre discussion qu’un beau bébé est en maraude et avance méticuleusement autour de chaque goemons. J’anticipe son passage. Le plouf du leurre à quelques mètres le met en alerte, j’anime doucement avec un bas de ligne posé au fond, il est intéressé et le prend en chasse. Il est face à moi maintenant. Il me reste peu de distance avant d’échouer mon crabe sur la rive.
Sa gueule s’ouvre en grand, aspire comme dans un rêve que j’ai déjà fait mille fois. Surpris, j’attends un peu et lui envoi un ferrage puissant.

Pas d’appui pour essayer de fuir, il va se rendre rapidement. Il est piqué au fond de la gorge, et ne risquait pas de se décrocher.

Le crabe Savage Gear avec ses petites pinces en l’air n’a émis aucun doutes sur la supercherie.

Sur le chemin du retour-victim-2

Petite parenthèse pour les pêcheurs à vue en herbe, qui seraient tentés de les faire au « vivant », continuez à sortir vos bouts de plastique et torturez vous l’esprit. « plus le piège est subtile, plus la réussite est gratifiante »

Un super moment, merci à Jean Charles pour la sortie et les photos.

Sur le chemin du retour-victim-3

Bertrand

Bertrand

Adepte des pêches fines aux leurres et à la mouche, du bord, en s.u.p. ou en kayak. J'apporte beaucoup d'importance dans la manière d'approcher le poisson, à travers les techniques que j'apprécie le plus et pas forcément celles les plus productives. Proche de la nature, j'essaye de concilier ma passion avec le respect du poisson et sa protection.

More Posts

  1. Garoch
    17/08/2016 à 21:14 | #1

    Super ! Ça donne véritablement envie de se mettre à la pêche à vu et c’est bien ce que je vais faire.
    Au niveau de la tresse, j’aurai bien aimé avoir ton retour sur la Caperlan que tu utilises.
    Merci !

  2. Bertrand
    Bertrand
    18/08/2016 à 06:35 | #2

    @Garoch
    Salut Garoch, merci à toi.
    Cette tresse est une bonne surprise pour moi cette saison. D’abord, son prix interpelle. 17 euros pour une 8 brins, seulement !! Après quelques sorties, eh bien mes doutes sur sa qualité se sont vite envolés.
    Il y a forcément une différence avec le haut de gamme, tressage moins serré et un peu moins soyeuse. Pour les pointilleux, je comprends que ça peut déranger, mais la résistance est là et les diamètres sont corrects, en tout cas pour mon utilisation.(à vérifier avec les données constructeur)
    Sa couleur est discrète, un peu trop peut être pour suivre sa ligne surtout qu’elle se décolore un peu vite.
    Pour l’abrasion, elle ne s’effiloche pas plus qu’une autre. Pour enlever tout risque de casse, je coupe systématiquement 2m à chaque changement de fluoro.
    Maintenant, je l’utilise essentiellement pour la pêche à vue, et donc peu de lancer par session … faudrait voir lors d’une utilisation plus intensive.

    Pour l’instant, aucune casse ni perruque à déclarer, et elle ne te fera pas prendre moins de poissons alors c’est tout bon ! :)

    Faudrait que j’essaye maintenant leur Fluoro Nabae. Autant la tresse est secondaire dans la pêche à vue de gros bars, autant le fluoro est un élément très important (tout comme la qualité des hameçons et le frein du moulinet).
    Si vous avez des avis à partager sur ce produit, n’hésitez pas. merci.

  1. Pas encore de trackbacks