Accueil > Pêche à vue > Sortie pluvieuse…

Sortie pluvieuse…

Bandeau 1
Sortie heureuse…? En tout cas il fallait être sacrément motivé (ou complètement accro…) pour sortir à vue en ce premier weekend de Mai. Pluie soutenue, vent fort et irrégulier au programme de cette matinée… mais bon comme on dit : qui ne tente rien n’a rien !

Quelle épreuve pour s’extirper du lit !  La pluie bat sur les volets, les rafales de vent  secouent les arbres et un coup d’œil dehors finis de m’en convaincre… la motivation n’est clairement pas à chercher du côté de la météo. Malgré tout, je me décide (enfin) à prendre la route un peu en retard sur mon planning initial.

Arrivé sur place, comme prévu inutile de compter sur une eau claire et limpide pour repérer les bars… elle est boueuse à souhait du fait des fortes pluies des derniers jours. S’ils ne trahissent pas leur présence par un remou ou des chasses sur des crevettes il va être quasiment impossible de les repérer… pour couronner le vent s’engouffre beaucoup plus que ce que je pensais et des rafales balaient régulièrement la bordure… Ah et j’oubliais, il pleut toujours ! On est pas bien là?

Ambiance 1
La pêche à vue en n’y voyant rien… tout un concept !

Je parcours la bordure à plusieurs reprises mais pas l’ombre d’un poisson… au bout de 45 minutes sous la pluie je commence fortement à douter et suis à deux doigts de reprendre la voiture. Je persévère malgré tout et une demi heure plus tard, une tâche sombre à un mètre du bord attire mon attention… Goémon? A cet endroit rien d’anormal, « Tiens un goémon qui fait des remous » ça par contre c’est moins normal…! Le voilà le petit coup de pouce dont j’avais besoin! Je vais devoir m’appliquer je n’aurai sans doute pas d’autre opportunité…

Je me poste à une dizaine de mètre de l’endroit où j’ai aperçu le poisson et finit par le repérer… Je le distingue à peine, il longe la bordure et vient chasser les crevettes dans quelques centimètres d’eau. Premier lancer, je ramène doucement vers le bar mais il se retourne et ne voit pas le leurre que je lui présente. Grosse gerbe d’eau, il s’en donne à cœur joie sur les crevettes… la tension monte, le palpitant aussi… Deuxième lancer, rafale de vent et la bannière se rapproche dangereusement du poisson… c’est pas bon! Gros remou, je le vois se retourner et s’éloigner rapidement…aïe touché? A priori non, j’attends quelques secondes et il revient deux mètres plus loin. Il reprend ses activité alimentaires comme si de rien n’était. Vu la couleur de l’eau, il ne doit pas voir bien loin non plus… je tente le tout pour le tout et m’approche davantage pour ajuster au mieux le lancer malgré le vent qui s’est levé.  Dolive stick expédié, quelques tours de moulinet et le leurre est maintenant à un mètre du poisson. Il ne l’a pas encore vu et avance lentement… alors qu’il s’approche, petite tirée et je vois la masse sombre fondre sur le slug! Ferrage, le temps semble s’arrêter… et c’est piqué ! Gros démarrage, j’ai bien cru que j’allais le retrouver à la sortie de l’estuaire!

Ambiance 2La Hot Rod plie… toujours sous les gouttes !

Il prend rapidement du fil et les coups de têtes s’enchaînent, que du bonheur ! Je ne l’ai pas vu distinctement mais le combat qu’il offre laisse présager un joli poisson! J’amortis au maximum avec l’avant bras, il n’y a pas trop d’obstacles sur la zone ce qui permet de gérer le poisson. Il finit par montrer quelques signes de faiblesse et alors que je m’apprête à le saisir, demi tour, il enclenche la première et tente un dernier baroud d’honneur violent sous la canne, il a de la patate celui là ! La deuxième tentative est la bonne et je l’échoue enfin…

Bar 66 (2) - CopieJolie couleur pour ce bar et superbe combat  !

Mesure rapide et remise à l’eau… Je l’aide à reprendre ses esprits et le regarde disparaître parmi le nuage de vase… on apprécie d’autant plus les poissons quand on ne les attendait pas !

Guillaume

Guillaume

Pêcheur depuis tout petit, un break de quelques années à cause des études et c'est reparti fin 2012 avec la découverte de la pêche du bar à vue... technique à laquelle je suis rapidement devenu accro ! Travaillant sur Paris je profite au maximum de mes retours en Bretagne pour traquer nos amis Labrax au fin fond des estuaires... Au plaisir d'échanger :)

More Posts

  1. Bertrand
    Bertrand
    23/05/2015 à 12:02 | #1

    On ne t’arrête plus Guillaume, même la pluie !

  2. Labrax22
    23/05/2015 à 17:12 | #2

    Bravo, au top le CR, les mêmes conditions pour m’appart cette aprem parcontre il y avait du soleil, mais une eau dégeulasses. 5 poissons de vu, 2 de pris un 58 et l’autre frolle les 70 et une casse. Il a fini par partir dans les moules et le 21/100 n’a pas aimer.

  3. Santi
    Santi
    23/05/2015 à 18:19 | #3

    Au top Guillaume :)

  4. Guillaume
    Guillaume
    30/05/2015 à 15:14 | #4

    Ouuups ! Un peu à la bourre sur les commentaires…

    @Bertrand
    Après fallait attendre 3 semaines avant d’y retourner… donc bon 😀

    @Labrax22
    Ils sont plus durs à repérer suivant les spots mais en contre partie quand ils voient quelques choses qui leur passe sous le nez ils se posent beaucoup moins de questions 😛 oui toujours le risque quand on pêche fin… après tu en sors des beaux très régulièrement à ce que j’ai vu donc sur le global ça paye plutôt pas mal :)

    @Santi
    Merci Alain 😀

  5. gael
    14/06/2015 à 14:02 | #5

    Salut,

    J’ai déjà posé la même question à Bertrand, sais tu si l’estuaire de la Rance peu être propice pour la pêche à vue du bar? Merci d’avance de ta réponse.

  6. Guillaume
    Guillaume
    17/06/2015 à 21:45 | #6

    @gael
    Bonjour Gael,
    Je n’ai jamais essayé cet estuaire, mais il doit y avoir du bar à rentrer je pense… :) Essaye de privilégier les zones qui peuvent fixer de la « bouffe » (crevettes, crabes, vers…) comme les vasières, arrivées d’eau douce, zones de bordures avec des cassures etc… La pêche à vue est très ingrate quand on démarre mais à force d’insister tu feras du poisson de plus en plus régulièrement !

  1. Pas encore de trackbacks