Accueil > Divers > Ouverture …

Ouverture …

La pêche du carnassier est fermée … les bars se sont retrouvés pour nous concocter de nouveaux copains de jeu. Qu’est ce que je vais faire de tout ce temps … et pourquoi pas ouvrir un blog me direz vous ? Allez … chiche …

J’ai découvert la pêche un peu par hasard. Il y a maintenant 3 ans, au cours d’une soirée, un ami m’apprend qu’il s’est mis à ce loisir qui m’a toujours fait rêver. Il ne faut pas longtemps pour qu’il m’invite à partager une sortie.
J’ai toujours aimé me balader au bord de mer et toujours adoré la pêche à pied. Mais ces histoire de fil, des moulinets, de cannes et d’appât m’avaient toujours paru compliquées. Pourtant, avec un peu d’aide, c’est vite devenu très simple.
Quelques emplettes plus tard, la première sortie tout seul fut une révélation. La bredouille et les inévitables perruques du débutant n’avaient guère d’importance. Être simplement là, entre terre et eau, à la frontière de l’élément liquide et de l’élément solide … passer du temps à la recherche de quelque chose d’aussi futile qu’un poisson … pour moi tout cela avait un sens. Un sens profond.

Rapidement tout s’est accéléré. Par le biais d’Internet j’ai ouvert une porte vers un espace dont j’ignorais tout de l’immensité. Tout de suite j’ai compris que j’étais foutu … il était trop tard pour faire machine arrière.
Étant plutôt patient, mais n’aimant pas attendre sans rien faire c’est tout naturellement que je me suis orienté vers la pêche au leurres. C’est après quelques mois et un nombre quasi incalculable de bredouilles que enfin, et sans que m’y attendre le moins du monde, un poisson s’est décidé à répondre « présent ». Cette montée d’adrénaline fut d’une telle force qu’elle continue aujourd’hui de couler dans mes veines. A jamais.

Ce premier poisson je l’ai gardé. Ce qui ce jour là paru une évidence a depuis bien changé. Il m’arrive encore de garder de temps en temps un poisson, mais désormais l’aboutissement de ma démarche va par la relâche de mes captures. Pour moi, c’est par cet acte gratuit et totalement désintéresse que la pêche prend tout son sens. Passer du temps pour soi à faire quelque chose qui ne sert à rien.

Au fil des sorties ma technique va s’améliorer et surtout s’affiner. De cause à effet, la taille et la fréquence des prises va augmenter. Ces progrès je les dois essentiellement au heures passées au bord de l’eau bien sûr, mais aussi aux heures passées à lire articles, forums et blogs. Je ne peux pas parler de « web documentation halieutique » sans parler du travail formidable qu’a réalisé Nicolas Cadiou au travers des ses articles sur le web. Même si on est jamais allé pêché ensemble il fait partie des gens qui m’ont appris à pêcher. Merci Nico !

Après une saison du bord l’envie de pousser un peu plus loin « le bouchon » m’oriente vers la pêche en kayak. Au départ, je n’envisage vas vraiment la pêche en kayak comme le moyen d’aller pêcher « loin » mais plus comme une façon d’aborder mes spots différemment, pas du coté terre mais du coté mer. Mes talents de navigateur de s’étant jamais vraiment révélés au cours d’optimiste de l’école primaire, c’est non sans une certaine appréhension que je me lance dans ma première sortie pêche en kayak. Dès les premiers instants je suis séduit par cette sensation de glisse sur l’eau. Niveau pêche, je découvre également les possibilités de me déplacer dans toutes les directions. Plus besoin de remonter et de descendre les falaises. Plus besoin d’appuyer mes lancer aux limites du matériel pour atteindre ces têtes de roche trop éloignées. Je suis libre.

Par la suite j’ai découvert la pêche en eau douce. Parfois dénigrée par les pêcheurs en mer, j’y voyais un moyen de compléter le panel de ce qui était possible en matière de pêche mais aussi une façon de renouer avec mon coté terrien au travers de ma passion

Même si je préfère la pêche en mer je n’ai rien contre le calme et le silence qui règne autour d’un étang …

Je ne déteste pas non plus la violence des attaques de brochets…

Je m’offusque rarement de la gourmandise des perches.

Aujourd’hui j’ai définitivement atteint le point de non retour. J’ai la chance d’avoir pu m’offrir un Hobie permettant encore de décupler les possibilités de la pêche en kayak. J’ai une canne pour chaque type de pêche et des cartons pleins de centaines de types de leurres différents. Mais pourtant chaque sortie est toujours une découverte, un apprentissage.

La pêche m’aura aussi permis de découvrir des gens formidables qui sont pour beaucoup devenus des amis. Ludo, Thomas, Brieuc, Rodolphe, Delphine, Guillaume, Sahbi, Yann, Jéremy, Luc, David, Yvon, Guillaume, Didier, Bredan, Manu, Arno, Bertrand, Marco merci à vous.

Loïc

Loïc

Pêcheur sur le tard mais depuis toujours passionné par le milieu marin. Amateur de pêche finesse et en surface je pêche aujourd'hui principalement en kayak.

More Posts

Categories: Divers Tags:
  1. Sahbi (sahbipesca)
    07/03/2012 à 09:59 | #1

    Salut l’ami

    belle initiative ce blog, il était temps !

    merci de partager avec nous ta passion pour la pêche et ton respect de la ressource à travers tes CRs de sorties.
    les détails techniques (leurres, animations, « pattern » du jour …) sont les bienvenus aussi !

    connaissant tes CR sur PAB et FSF, j’ai immédiatement mis ton blog en favoris !

    et très important : keep it fun ! (j’en doute pas)

    amic
    sahbipesca

  2. Clem
    27/03/2012 à 15:01 | #2

    J’avais pas fait gaffe que le logo « Fishing victim » sur ta signature de ton profil sur PEK était un lien vers ce blog. Ma bourde est désormais rattrapée !!
    Il commence bien et je suis sûr que ça va continuer. Fais nous tes CR comme tu en as le secret, y aura pas de censure cette fois ci 😉 (Cf: sur PAB ton CR de folie sur une session que tu avais décrite comme un « shoot »).

  1. Pas encore de trackbacks