Accueil > Pêche à vue > Un jour d’été pas comme les autres

Un jour d’été pas comme les autres

Un jour d'été pas comme les autres-victim-1

C’est en prospectant avec Alain les bordures d’un bel estuaire reconnu pour ses gros bars, que l’idée a germé. Me faire la bordure d’en face … en accédant en kayak vu que l’accès à pied est compliqué à marée haute.
Aaah, cette envie toujours présente d’aller voir si l’herbe est plus verte chez le voisin.

L’été, on a remarqué qu’ils étaient bien souvent calés dans les veines de courant à s’alimenter paisiblement et que les quelques téméraires qui s’approchent dans peu d’eau ne trouvent pas nos petits bouts de plastique à leur goût … quand ils viennent les voir.

J’enfourche donc mon fidèle « Disco » (avec lequel j’ai tant de souvenir de pêche avec les copains). Je ne connais pas les lieux alors par précautions et pour éviter d’effrayer les bars et mulets, je vise une petite bordure en retrait de ce que je suppose être un bon endroit pour fixer le poisson.
Pour ça, le kayak est un bon moyen de prospecter rapidement un aber, mais être sur la terre ferme est quand même plus confort pour analyser et observer calmement ce qui s’y passe.

C’est pas tout à fait comme je l’imaginais mais le courant qui vient lécher la rive, m’enlève rapidement mes doutes, et c’est parti pour un peu de marche. Remontant le jus principal, je me retrouve dans leur dos, nickel !

Rapidement un premier « pas vilain » maraude sur le bord puis s’en va. Humm, j’crois qu’on va s’amuser dans le coin. L’excitation est à son comble, et c’est pas 30 secondes plus tard qu’un deuxième se pointe un peu éloigné c’est vrai, mais actif. Il va suivre mon leurre jusqu’à mes pieds mais le petit one up shad ne le décidera pas.

Alors que j’observe les contre-courants autour d’une roche immergé à 10 m du bord, c’est un bar sombre et massif qui sort de sous les goémons juste devant moi. Son attitude calme et lent, est trompeur, il est bien en train de se nourrir. Le soleil étant dans mon dos, je me fige et évite les mouvements brusques. Entre temps, j’ai troqué mon shad pour un slug. Le Dippi’n stick est en place, il ne manque que quelques mètres au bar pour le voir, pour finalement se faire aspirer … sans se poser de question.
Un combat où il jouera de son poids, sans avoir l’opportunité de rusher ! La MHX P843 encaisse …

Kayak disco rtm estuaire

Un bar d’estuaire bien gras, mesuré à 83cm, et relâché dans la foulée.

 

Même si la concentration n’est plus à son maximum après de telles émotions, il serait dommage d’arrêter cette partie de pêche si tôt, surtout que l’activité est à son plus fort. Apercevoir plus de bars que de mulets, c’est pas tous les jours que ça arrive et qui plus est, actifs à souhait ! Le fait que l’endroit est peu pêché, n’est pas non plus étranger à leur « arrogance ».

Je vais me faire plaisir avec 2 autres jolis bars piqué au one-up slug, puis je les laisserais tranquille.

Un jour d'été pas comme les autres-victim-3

 

Bertrand

Bertrand

Adepte des pêches fines aux leurres et à la mouche, du bord, en s.u.p. ou en kayak. J'apporte beaucoup d'importance dans la manière d'approcher le poisson, à travers les techniques que j'apprécie le plus et pas forcément celles les plus productives. Proche de la nature, j'essaye de concilier ma passion avec le respect du poisson et sa protection.

More Posts

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks