Accueil > Pêche à vue > en repérage …

en repérage …

victim-reperage
La prospection sur carte puis à pied des estuaires sont des moments de doutes, mélangé à de l’excitation et de plénitude ! Des coins souvent retirés, avec l’impression que la vie s’est arrêté. De la verdure, du goemon, de la vase …
Une p’tite virée donc, ce weekend en famille dans le département voisin, avec quand même une idée derrière la tête. Quelques heures de pêche à vue que je m’accorde, dans un endroit qui n’est pas vraiment reconnu pour ces gros poissons. Il ne m’en faut pas moins pour relever le défi.

Jour 1 : Repérage des lieux. Tout d’abord assez haut sur l’estuaire, quelques troncs mort jonchent la rive, le sol est bien glissant, la bordure est magnifique mais aucun signe de vie. Trop tôt ou pas assez, j’vais en rester là et poursuivre mon chemin.
La configuration du second est un peu différent et proche de la « sortie » … d’entrée de jeu, je vois une jolie pièce collée sur la bordure … bien failli le raté tellement il se fond dans l’environnement. Pause photo puis quelques tentatives, mais rien y fera, indifférent aux 2 leurres que je lui propose. Je reviendrais plus tard …

victim-reperage-1

en pleine digestion

Plus j’avance et plus je prends plaisir à découvrir un à un les spots, avec un courant plus ou moins marqué suivant la configuration des lieux … et pas mal de vie sous l’eau. 6 ou 7 bars de vu (plus modeste que le premier) mais difficile à approcher. Trop préoccupé à jouer dans le jus.
J’ai bien parcouru 1km à pied sans m’en rendre compte … j’vais en garder sous le coude pour demain. Ce qui est sûr c’est que cette petite rivière n’a rien a envié aux grands estuaires breton pour la pêche à vue, bien au contraire.

Jour 2 : l’objectif est clair, se faire plaisir …
Dimanche, beaucoup plus de monde sur l’eau et l’activité n’est pas celle d’hier. On se dit souvent qu’à la pêche, il faut être au bon moment au bon endroit, et c’est bien ce qu’il m’est arrivé aujourd’hui je crois. Je crapahute une roche pour découvrir juste derrière celle ci, 5 bars calibrés entre 60/65, qui peignent la zone assez activement et va me laisser peu de temps pour réagir.
Le premier est à peine interpellé par mon leurre, les 2 suivants se posent moins de questions, effet de groupe sûrement, le plus agressif s’empare de mon worm, s’en suit un combat éclair avec un échouage rapide.

Le plaisir de toucher un poisson sur un nouveau spot est bien là !

swimmy bullet 4.8" sawamura

Swimmy Bullet 4.8″ Sawamura

Bertrand

Bertrand

Adepte des pêches fines aux leurres et à la mouche, du bord, en s.u.p. ou en kayak. J'apporte beaucoup d'importance dans la manière d'approcher le poisson, à travers les techniques que j'apprécie le plus et pas forcément celles les plus productives. Proche de la nature, j'essaye de concilier ma passion avec le respect du poisson et sa protection.

More Posts

  1. 01/07/2013 à 07:09 | #1

    super compte rendu Bertrand 😉

    et en prime un très joli poisson Bravo

  2. belto
    01/07/2013 à 10:54 | #2

    Ah super CR ça !!
    Et très belle photo du bar en digestion :)

  3. Bertrand
    Bertrand
    01/07/2013 à 11:23 | #3

    merci à vous 2
    pour la p’tite histoire, après ce bref combat, ses congénères sont revenus sur les lieux par curiosité, ils m’ont regardé un instant et ils ont filé … évidemment.

  4. belto
    01/07/2013 à 11:51 | #4

    Fait attention, ils vont transmettre ton identité à leurs congénères !
    « C’est lui le gars qui nous observe, il lance des trucs appétissants, faites gaffe c’est du pipo »

  5. 01/07/2013 à 15:51 | #5

    bravo bertrand toujours aussi bon .pour dire vrai parfois tu m’enerve .

  1. Pas encore de trackbacks