Accueil > Pêche à vue > C’était pas gagné !

C’était pas gagné !

victim-cétait pas gagné-1

Poser une journée de congé à cette période pour aller pêcher à vue en estuaire, m’assure au moins de voir du bars se goinfrer sur les bordures. Pas de prospection en vu, je file direct à un endroit où les jolis pépères sont généralement présents en fin de saison.

Dès en arrivant, j’le sens pas. Aucune activité et ça va se confirmer par la suite. 3 heures à marcher sans absolument rien voir.  Je n’attends même pas la fin de la descendante et retourne à la voiture, un peu dépité faut avouer. C’est aussi ça la pêche à vue !

Le vent se lève comme prévu, ce qui va encore compliqué mon choix pour la suite, car je compte bien continuer à pêcher. J’ai bien un spot de début montant qui pourrait fonctionner mais c’est à 45min de route. Le connaissant bien, je sais que tout va se jouer sur une petite heure. Juste le temps d’enfiler un sandwich et me voilà prêt à en découdre.

La marée monte en même temps que le vent forci, c’est pas gagné ! Le spot est précis, ils vont passer rapidement et faudra pas les louper. 1/4h passe sans rien voir, les feuilles de chênes défilent en surface mais pas la queue d’un bar, ni même d’un mulet ! Je suis serein bizarrement, alors j’attends sagement.

Enfin, une masse sombre se déplace lentement au fond, j’ai du mal a distingué mais c’est bien un bar vu le gabarit. Il s’agite autour d’un caillou à une dizaine de mètres, et créer de gros remous. Dans ses conditions, il ne viendra pas au bord alors c’est le moment ou jamais.

Une rafale prend dans la bannière et c’est un leurre qui se retrouve loin derrière lui. Rrra foiré, je relance bien devant cette fois ci et laisse dériver sans même animer. Le leurre ne touche pas le fond malgré un grammage de 2gr. Il se laisse porter par le vent en émettant un joli rolling grâce au montage « sabot ». Il le prend en chasse et c’est l’attaque.

Au lieu de prendre la direction du large, il file sous les blocs de roches, mais ne trouve pas appui alors c’est parti pour un premier rush, le frein siffle quelques secondes puis il revient vers le bord pour tenter une nouvelle fois de couper le fil. Je suis confiant sur mon fluoro mais faudrait pas qu’il continu longtemps à se petit jeu.

Du haut de mon perchoir, j’ai une mauvaise posture pour pouvoir le mener où je veux. Un premier pas sur la roche glissante et me voilà arriver en bas un peu en catastrophe, avec ma canne à terre. Je reprends les commandes et récupère le mou de la bannière. C’est bon, il est toujours là. Reste plus qu’à le faire glisser sur le goemon et saisir sa lèvre épaisse à pleine main. Ca s’est joué à pas grand chose encore une fois mais c’est gagné !

victim-cétait pas gagné-2

Pas mesuré mais il doit faire ses 80 si je me fie aux marquages sur ma canne.
Blank MHX P843 – Shad impact 4″ Arkansas shiner

Il repartira non sans mal, sonné avec peu d’énergie malgré un court moment au « sec ». J’me fais du souci pour lui, pas sûr qu’il s’en remettra. Même endroit l’année dernière, j’ai eu la malheureuse expérience de retrouver un bar mort que j’avais piqué quelques jours auparavant.

Je réfléchi à changer ma façon de faire, je vous en parlerai plus tard …

Bertrand

Bertrand

Adepte des pêches fines aux leurres et à la mouche, du bord, en s.u.p. ou en kayak. J'apporte beaucoup d'importance dans la manière d'approcher le poisson, à travers les techniques que j'apprécie le plus et pas forcément celles les plus productives. Proche de la nature, j'essaye de concilier ma passion avec le respect du poisson et sa protection.

More Posts

  1. Thomas
    17/11/2015 à 11:38 | #1

    Encore une nouvelle fois bien joué ! moi je me bats depuis cet été sur un estuaire ou je n’arrive pas à capter l’attention de ces chers labrax. Une bonne dizaine de tentative à chaque sortie et rien ne les intéressent ….. Tout comme toi, je pensai qu’ à cette période, ils devraient avoir les crocs avant de partir frayer mais non….. tjrs pareil …… Avec la pluie de cette semaine, je pense que la canne va rester dans sa housse pour cette saison. On verra l’année prochaine !!!

  2. Bertrand
    Bertrand
    17/11/2015 à 12:10 | #2

    merci Thomas,
    Vu que tu les as trouvé, ce serait dommage de lâcher l’affaire maintenant. Tu peux espérer en débusquer jusqu’à fin décembre.
    Plus les conditions sont « clean » dans une zone fréquenté, plus c’est difficile de les faire mordre. Parfois, une eau un peu brouillée par le vent et les pluies et hop … ça croque !

  1. Pas encore de trackbacks