Accueil > Pêche à vue > A quoi ça rime tout ça ?!!

A quoi ça rime tout ça ?!!

victim-a-quoi-ca-rime-tout-ca-1

Les températures ont chuté durant la nuit et lorsque j’arrive sur les bords de la rivière un spectacle magnifique s’offre à moi. Des nappes de brouillard matinal sont en lévitation juste au dessus de l’eau, pas un souffle de vent. Le soleil embrase l’horizon. Quel veinard je suis !  Je ne pouvais pas rêver plus belle entame de session.

Il est à présent 15 heures et il y a belle lurette que les nappes de brouillard se sont dissipées.Le ciel s’est couvert et le vent est de la partie. J’ai maintenant parcouru des kilomètres de bordure, imaginé la meilleur stratégie pour tirer parti de mes spots en jonglant avec une flopée de paramètres: direction, force du vent, courants et contre-courants, hauteur d’eau à la montante et maintenant à la descendante. Evalué les distances à parcourir, à pied, en voiture, à travers champs etc … Fait des aller-retours au pas de course entre différents endroits. En pure perte. Sept heures que je patauge dans la vase les yeux rivés sur le bord de l’eau. J’ai l’estomac dans les talons, j’en ai plein les bottes et ras la casquette. Et pas le début du commencement d’une queue de bar !!!  Dans ces cas-là on finit par se poser la question qui fâche:  » à quoi rime une telle débauche d’énergie, un tel acharnement?!!! Bon … en même temps…, faut se rendre à l’évidence, battre en retraite maintenant c’est le coup de blues assuré. Et puis il y a un spot pas très loin qui réunit les meilleurs conditions de la journée. Allez ! C’est le dernier. Juré !

Des enrochements font obstacle au courant de plus en plus puissant. Dans moins d’une heure ils seront à sec. Je viens juste d’arriver quand en face de moi, à quelques mètres, des poissonnets crèvent la surface. Gros remous. Je lance un Swimmy Bullet monté sur VJ36. Le fil se tend brutalement et mon poignet ressent le « toc » caractéristique. le moulinet dévide et s’emballe. J’ai accroché une enclume et l’enclume prend le large. C’est un client sérieux. Il sonde vers le fond et va s’y installer pour un bon moment profitant du tombant et de la force du courant. Il faut gérer et être patient. Les coups de têtes énergiques se succèdent à un rythme inhabituel mais je récupère chaque mètre qu’il prend.  Il finit par monter à la surface et montre des signes de faiblesse. Il a perdu la partie. Un superbe mastard de 75, large comme une barrique s’échoue.
Photo et relâche

victim-a-quoi-ca-rime-tout-ca-2

Je pose mon derrière et savoure ce moment.  « A quoi ça rime tout ça?!!! » Je viens d’avoir la réponse. Je peux rentrer maintenant :)
Santi

Santi

Mordu de pêche depuis bien longtemps, j'ai basculé dans une autre dimension depuis mon installation à deux pas d'un estuaire finistérien. J'y passe l'essentiel de mon temps libre a crapahuter sur ses rives escarpées à la recherche du bar. La découverte de la pêche à vue a transformé ce qui n'était qu'une passion dévorante en addiction sévère. Je me propose de vous faire partager quelques uns de ces moments passés au bord de l'eau.

More Posts

  1. Bertrand
    Bertrand
    17/11/2016 à 19:29 | #1

    Difficile mais récompensé ! J’adore.

  2. Santi
    Santi
    18/11/2016 à 07:26 | #2

    Merci Bertrand. Il arrive de plus en plus souvent, malheureusement, que la récompense ne soit pas au rendez-vous!

  1. Pas encore de trackbacks