Accueil > Pêche à vue > A point nommé

A point nommé

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai failli ne pas pouvoir me lever. Coup de pompe dans le derrière. Je bois la moitié de la cafetière cul-sec et saute dans mes bottes. Tandis que je me dirige à toute berzingue vers le spot une petite voix me susurre que tout cela n’a rien de raisonnable.

Non seulement je n’ai pas mon compte de sommeil et je suis en retard mais il fait en plus un temps de chiotte: pluie et vent, avec des rafales qui dépassent les 20 nœuds. Je fais la sourde-oreille et vérifie d’un coup d’œil que je n’ai rien oublié. Check-list: la canne est bien là, la boîte de leurres (coup de volant à droite) les polarisantes, les lunettes de vue, la casquette, le coupe-vent (coup de volant à gauche) l’apn, le téléphone etc aussi. Cool.
Sur place la petite voix me demande ce que je fous là: vent de travers plein pot, grisaille et pluie. Mon tee-shirt n’en peut plus d’essuyer mes polarisantes et certains endroits stratégiques sont presque à sec. La désole.
J’arpente et scrute la bordure comme si de rien n’était. On va pas se laisser abattre pour si peu. La pluie se calme mais le vent redouble. Un clapot brasse la vase et la visibilité est quasi nulle. C’est pas gagné mais je sais aussi qu’il n’y a aucune raison objective que les bars « évitent » cette bordure, précisément aujourd’hui et ce matin. Ils n’ont que faire du vent et de la pluie. Et une eau trouble peut les rendre plus confiants.
Un bon coup de tête bruyant dans le goém et des crevettes qui crèvent la surface, voila ce qu’il me faudrait ! Ou bien une nageoire dorsale qui dépasse un peu comme ce truc qui que j’aperçois à l’abri d’une avancée rocheuse. Ca y ressemble beaucoup en tout cas.  Je marche sur des œufs et m’approche doucement en essayant de ne pas entrer dans ce qui pourrait être son champs de vision. Bingo ! Ce truc a aussi une caudale et une grosse tête de lunker. Il est immobile face au courant à un mètre du bord.
On se calme ! De nombreux ratés à mon actif en ce début de saison par excès de précipitation. Mieux vaut prendre son temps que de s’arracher les cheveux. Pas toujours facile quand le palpitant bat la chamade.
Je foire complétement mon premier lancer !!!! Une rafale de vent embarque ma tresse et remonte mon leurre en surface. Je change le Hazedong 4″ par un 5″ monté sur un texan diabolo.
victim-A point nomme-3

Hazedong 5 Pro blue – Megabass – texan 3/0

C’est le bon choix. Il n’en fait qu’une bouchée sans hésiter. Une attaque franche et violente. J’arrive a le brider à la limite du courant. Ses coups de tête s’espacent. C’est gagné !
Un beau lunker massif va prendre la pose avant de regagner son élément. Il arrive à point nommé pour enrayer une période de doutes et faire oublier quelques bévues.
victim-A point nomme-2
Santi

Santi

Mordu de pêche depuis bien longtemps, j'ai basculé dans une autre dimension depuis mon installation à deux pas d'un estuaire finistérien. J'y passe l'essentiel de mon temps libre a crapahuter sur ses rives escarpées à la recherche du bar. La découverte de la pêche à vue a transformé ce qui n'était qu'une passion dévorante en addiction sévère. Je me propose de vous faire partager quelques uns de ces moments passés au bord de l'eau.

More Posts

  1. Sim56
    10/08/2016 à 23:15 | #1

    J’adore votre site !!!! Je le visite régulierement et pour moi, il n’y a pas plus détente et sang-froid que vous !! Si vous souhaitez un jour visitez nos estuaires du sud morbihan , coté lorient et ses environs :) faites moi signe…
    J’habitepres d’un estuaire et j’aime la finesse !!

    Faites moi signe si l’un d’entre vous est intéressé

    Simon

  2. Bertrand
    Bertrand
    17/08/2016 à 11:25 | #2

    @Sim56
    Salut Simon, merci pour ton commentaire.
    Nous pratiquons déjà le département du 56 en plus des autres à côté. On se croisera peut être un jour …

  1. Pas encore de trackbacks